La mort et le songe

La mort et le songe

16,00

Au-delà de l’opposition traditionnelle entre mort de soi et mort de l’autre, et à l’écart de la conception heideggérienne de la mort interrogée en profondeur, cet ouvrage de Jacques Garelli prospecte une autre alternative : celle de l’expérience de la mort comme amputation du champ trans-individuel de l’être-au-monde du survivant inextricablement mêlé à l’être-au-monde du disparu.

Version numérique également disponible sur la boutique eBook

UGS : 9788857524542 Catégorie :
000

Au-delà de l’opposition traditionnelle entre mort de soi et mort de l’autre, et à l’écart de la conception heideggérienne de la mort interrogée en profondeur, cet ouvrage de Jacques Garelli prospecte une autre alternative : celle de l’expérience de la mort comme amputation du champ trans-individuel de l’être-au-monde du survivant inextricablement mêlé à l’être-au-monde du disparu. Or, la mort ne se réduit pas à un problème strictement humain. Elle concerne l’évolution cosmique de l’ensemble des galaxies, dont on ne peut dissocier notre destin planétaire. Situation questionnée dans la troisième section de cet ouvrage, qui ouvre sur la problématique du Sublime kantien, situé comme en abîme au cœur de la problématique de la mort. Dès lors, un réseau de tensions se noue entre l’irréductibilité de la douleur de l’homme face à l’épreuve singulière de la mort et une certaine forme de sérénité cosmique que la méditation philosophique et scientifique, comme aussi la pratique de la création artistique peuvent aider à conquérir. C’est en tenant compte de cette situation complexe que la méditation sur la mort, irréductible à un genre commun, ouvre sur la problématique du songe cosmique.

Jacques Garelli (1931-2015), philosophe et poète, a enseigné aussi bien la littérature que la philosophie dans les Universités de Yale, de New York (N.Y.U.) et d’Amiens. Ouvrages de philosophie et d’esthétique : La gravitation poétique, Le recel et la dispersion, Artaud et la question du lieu, Le temps des signes, Rythmes et mondes, Introduction au logos du monde esthétique, De l’entité à l’événement : la phénoménologie à l’épreuve de la science et de l’art contemporains. Poèmes : Brèche, Les dépossessions, suivi de Prendre appui, Lieux précaires, L’ubiquité d’être suivi de Difficile séjour, Archives du silence suivi de Récurrences du songe, L’entrée en démesure suivi de l’Écoute et le regard.

Information complémentaire

ISBN

9788857524542

Date de parution

2007/2014

Pages

194