Visages

Filtres

Montrant tous les 5 produits

Voir 24/48/Tous

Please add widgets to the WooCommerce Filters widget area in Appearance > Widgets

5 products

  • france-visage-badiou-idelogie-idee.indd
    france-visage-badiou-idelogie-idee.indd

    De l’idéologie à l’idée

    Depuis la fin des années 1990, la réflexion philosophique d’Alain Badiou s’oriente vers le thème de l’Idée, associée à la dialectique absolue de l’universalité créatrice. Quel est le rapport entre le rôle de la philosophie et les fameuses quatre procédures de vérité ? Pourquoi choisir de revenir sur la thématique de l’Idée dans le cadre d’une nouvelle dialectique « matérialiste » ?
    8,00
  • france-visage-severino-fondament-contradiction.indd
    france-visage-severino-fondament-contradiction.indd

    Le fondement de la contradiction

    Emanuele Severino revient sur le principe aristotélicien de non-contradiction. En réfutant les thèses de Lukasiewicz sur Aristote, l’auteur met en lumière la contradiction inhérente à l’interprétation nihiliste du principe de non-contradiction qui est à la base de toute la pensée occidentale.
    15,00
  • Éternité et violence

    La méditation d’Emanuele Severino sur le problème de l’être de l’éternité de tout étant, rejoint, avec Parménide, les racines de la philosophie grecque et se développe en opposition au déploiement de la pensée de l’Occident, condamné à penser le devenir et le passage entre l’être et le rien – fondement de son nihilisme. Dans les essais que nous publions ici, le philosophe italien se confronte à plusieurs dimensions problématiques et aporétiques – le temps, le salut, la science, l’histoire et le langage – afin de démontrer que seule la compréhension d’une vérité non épistémique de l’éternité de tout étant peut rendre compte de la folie et de la violence inhérentes à tout discours prétendant penser la réalité du devenir.
    10,00
  • La voie de l’amour

    La voie de l’amour allie la déconstruction de notre logique traditionnelle avec la construction d’un nouvel horizon culturel. Le mot philosophie pouvait s’entendre comme « sagesse de l’amour » autant que comme « amour de la sagesse ». En favorisant ce deuxième choix, notre tradition a privilégié la relation sujet-objet au détriment de la relation entre sujets, en particulier entre sujets différents.
    10,00
  • De la fin

    Le philosophe Alain Badiou, en dialogue avec Giovanbattista Tusa, propose ici d’abandonner la thèse heideggérienne d’une unité destinale de la philosophie, sous le nom de métaphysique. Plutôt que d’affirmer qu’il n’y a pas de vérité, il s’agirait alors de reconstruire une relation entre les vérités et un absolu non transcendant. En menant une critique radicale de la doctrine de la finitude, qui nous rappelle que l’être humain est mortel et qui affirme le relativisme culturel et le caractère inachevé de tout accès au vrai, le philosophe entend ainsi montrer comment le concept d’infini serait la condition des vérités universelles.
    12,00