Images, Médiums

Filtres

Montrant 1-24 of 38 produits

Voir 24/48/Tous

Please add widgets to the WooCommerce Filters widget area in Appearance > Widgets

1-24 of 38 products

IMAGES, MÉDIUMS

Collection dirigée par Antonio Somaini (Université Sorbonne Nouvelle Paris 3) et Alice Leroy (Université Gustave Eiffel)

COMITÉ SCIENTIFIQUE

Giovanni Careri (École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris), Teresa Castro, (Université Sorbonne Nouvelle Paris 3), Andrea Pinotti (Università degli Studi di Milano), Antonio Somaini (Université Sorbonne Nouvelle Paris 3)

  • Cinéma, marxisme, matérialisme

    Cet ouvrage collectif se propose de sonder, à l’aune des recherches menées au cours des dernières années dans le cadre des études cinématographiques et audiovisuelles, les relations entretenues par le cinéma avec le marxisme, envisagé comme une compréhension critique du spectacle des images animées. –> Sommaire (.PDF)
    36,00
  • Ornement, un beau souci

    En s’emparant de la question ornementale, le cinéma s’inscrit dans une réflexion reliant les territoires disséminés de l’art, au-delà de l’opposition entre les beaux-arts, les arts décoratifs et le design. La pensée de l’ornement au cinéma ne relève pas de l’évidence, tant il est vrai que le discours critique est marqué par un phénomène de marginalisation. –> Sommaire (.PDF)
    29,00
  • Alexander Kluge

    Cet essai propose une analyse de l’œuvre cinématographique et audiovisuelle d’Alexander Kluge (1932), figure de proue du Nouveau Cinéma allemand, et s’inscrit dans le renouveau des Sound Studies, les théories interdisciplinaires (histoire, philosophie, politique, anthropologie) de l’écoute et du sonore. Dans l’œuvre protéiforme du cinéaste, l’attention au son – celui des voix, de la musique, des bruits et des silences – fait s’entremêler temps raconté et temps musical. –> Sommaire (.PDF)
    29,00
  • Dans la boue des images

    Attentif aux matériaux du monde, se tenant au plus proche de la terre – du sol, ce grand impensé qui forme pourtant, avec ses strates, ses profondeurs, ses failles et ses accidents, la pellicule sensible du monde que nous habitons –, ce livre se situe au point de jonction de la théorie du cinéma et des humanités écologiques. –> Sommaire (.PDF)
    24,00
  • Jacques Rancière et le monde des images

    À ce jour, aucun ouvrage n’a été consacré aux liens étroits qu’entretient Jacques Rancière avec le cinéma. Cet essai aimerait combler ce manque. Dans la masse abondante des textes que le philosophe a dédiés aux images en mouvement – livres monographiques, articles rassemblés en recueil, recensions de film dispersées dans des revues, interviews –, Dork Zabunyan propose un parcours raisonné qui montre comment la pensée de Rancière nous permet d’explorer en retour les relations convulsives entre le septième art et d’autres régimes d’images (télévision, internet, médias sociaux...). En traversant le western, le documentaire, la comédie musicale ou encore la fiction historique, Rancière tisse la toile d’un « monde des images » moins préoccupé par la pureté du médium cinématographique que par l’actualité de sa puissance de création.
    16,00
  • Politiques de la technicité

    Penser les médias avec Simondon conduit à déployer l’une des notions centrales de sa pensée : la technicité. Décrivant aussi bien les machines que les processus, elle permet de penser l’interaction des objets avec les gestes opératoires, de montrer l’impact environnemental de la fabrication et du fonctionnement des appareils médiatiques et d’en exhiber les enjeux sociaux, normatifs ou émancipateurs.
    24,00
  • Sténopés

    L’expérience des sténopés a révélé que leur histoire incorporée à celle de la camera obscura relevait d’une vision rétrospective empêchant d’apprécier à la fois leur évolution respective en tant qu’objets techniques et leur potentialité créative.
    22,00
  • Aquariorama

    Apparu dans les années 1840, l’aquarium offre un accès visuel à un milieu et à des formes en mouvement jusqu’alors inaccessibles. Cette révolution du regard marque une rupture dans l’histoire de la représentation.
    22,00
  • Vers une écologie de l’apparition

    Cet ouvrage vise à décrire la lumière comme un phénomène partagé au-delà de l’humaine. L’auteur part de la transformation d’un motif esthétique, l’Annonciation, par une figure biologique, l’organisme bioluminescent, chez un cinéaste Hollywoodien contemporain, James Cameron.
    22,00
  • 9788869763250
    9788869763250

    Le “Direct” et le numérique

    « À la base du présent ouvrage se situe alors cette hypothèse : ces problèmes agençant décolonisation et politiques participatives, techniques médiatiques et décentralisation, se sont posés de manière continue jusqu’à la période contemporaine, au-delà de la frontière entre analogique et numérique ou de toute séparation de principe entre cinéma, télévision et radio. Les renouvellements idéologiques les plus prégnants aujourd’hui nous obligent à prendre la mesure, dans l’histoire des médias, de cette force souterraine qu’ont été et que sont encore leurs formes périphériques, pauvres, minoritaires, décentralisées. »
    22,00
  • 9788869763229
    9788869763229

    Esthétique du signal

    Depuis 1990, dans le champ des arts filmiques, un soulèvement artistique s’est produit pour battre l’audiovisuel numérique sur son propre terrain : le signal. Ce livre étudie les lignes de force d’un courant spontané et collectif d’artistes du monde entier qui découvre les opérations internes des machines, apprend leur langage et enrichit un arsenal technique capable de s’emparer du signal ­filmique.
    36,00
  • Puissances de la parole

    Quelles sont les puissances de la parole ­ filmée ? La parole au cinéma reste trop souvent inaudible, et il faut donc préciser certaines de ses facultés en s’appuyant sur un corpus appartenant à des époques variées, tout en se mettant à l’écoute des ­films.
    22,00
  • Comment pensent les films

    Les œuvres de l’esprit sont-elles simplement le réceptacle et le véhicule d’un sens qu’on y aurait déposé, et qui se transmettrait tel quel ?
    22,00
  • Photographie & Cinéma

    «­ Photographie vs. cinéma­ » ou «­ Photographie & cinéma­ ». L’opposition ou le rapprochement. La différence ou l’indistinction. Dans ce titre, c’est la ligature, le &, qui importe le plus, pas les entités établies. Loin d’opposer deux médiums, loin de vouloir les appréhender dans leur spécificité ou leur ontologie, par exemple en jouant l’immobilité de l’une contre le mouvement de l’autre, il s’agit ici de les croiser, de les mixer, jusqu’à une certaine in-différence.
    32,00
  • france-images-mediums-arnoldy-necessite-film
    france-images-mediums-arnoldy-necessite-film

    De la nécessité du film

    Reconnaissant ses af­finités avec les écrits de Walter Benjamin et Siegfried Kracauer, l’ouvrage élabore une histoire du cinéma critique. Il s’intéresse plus particulièrement à des ­films qui accordent une place d’importance aux « vaincus de l’histoire » (Walter Benjamin). Ce sont les vagabonds, les chiffonniers, les glaneurs, mais aussi les migrants ou les fous, les enfants au travail.
    18,00
  • La haute et la basse définition des images

    Dans une culture visuelle traversée par un ­flux incessant d’images qui circulent à travers l’infrastructure des réseaux numériques, la question de la haute et de la basse définition des images et des écrans revêt une importance capitale. Si l’on peut interpréter l’infrastructure des réseaux numériques comme l’appareil circulatoire qui permet à un vaste courant de matière sensible de traverser le corps social dans toutes ses parties et dans toutes ses strates, les différents degrés de définition, tel un stéthoscope, en mesurent la pression.
    28,00
  • 9788869762536
    9788869762536

    André Antoine au cinéma

    Célèbre dans l’histoire du théâtre pour avoir fondé en 1887 le Théâtre-Libre qui révolutionna la mise en scène moderne, André Antoine consacra la dernière partie de sa vie au cinéma et à la critique, tournant huit ­films entre 1915 et 1922. Inspiré par les théories naturalistes d’Émile Zola, il appliqua au nouvel art une méthode rigoureuse reposant sur l’expérience du milieu, dans la continuité de sa pratique théâtrale.
    20,00
  • Walter Benjamin

    Dans ce livre Sigrid Weigel nous présente l’analyse détaillée de certains aspects fondamentaux de la production de Walter Benjamin.
    30,00
  • « Re- »

    La question de la reproduction technique obsède la modernité. Mais, en vérité, elle relance une question plus ancienne et mal aimée­ : celle de la répétition. Simuler, copier, doubler, redire… On doit encore affirmer l’intérêt de tels gestes, mais aussi leur diversité.
    40,00
  • Changements d’échelle

    Nous vivons dans un monde où l’homme est sans cesse confronté à l’in­finiment grand et à l’in­finiment petit. Les nanosciences sont aussi vertigineuses que les images galactiques.
    36,00
  • L’entre-images

    Il y avait autrefois le cinéma, la photo, la peinture. Il y a désormais, de plus en plus, des images. Des passages entre les images­ : l’entre-images. Entre ces images, ces passages, il faut choisir­ : les représentations, les œuvres, par quoi faire exister encore un monde, et un art. Les essais rassemblés dans ce livre ne cherchent pas à faire, directement, l’histoire ou la théorie de l’entre-images. Ils tentent plutôt d’en dessiner le champ, d’en formuler l’expérience. L’Entre-Images est un livre sur le cinéma, l’un des premiers sur l’art vidéo, où la photo est très présente, plus comme horizon et limite qu’en tant qu’art. Un livre attaché aux images, porté par leur passion.
    30,00
  • Milieu, mi-lieu, milieux

    Georges Canguilhem af­firmait que la notion de milieu s’était constituée « comme catégorie de la pensée contemporaine ». En effet, depuis que la biologie de Lamarck a établi le postulat de l’influence des milieux de vie dans l’évolution des espèces zoologiques et que le positivisme a repris à son compte cette notion en guise de charnière entre le biologique et le social, elle a trouvé nombre d’applications dans les domaines les plus disparates, de la technologie à la biologie, de l’ethnologie aux sciences politiques, jusqu’à l’esthétique et au droit.
    22,00
  • france-images-thouvenel-gaston-bachelard-probleme-cinema
    france-images-thouvenel-gaston-bachelard-probleme-cinema

    Gaston Bachelard et le problème-cinéma

    Tout au long de son oeuvre philosophique qui s’étend sur près d’un demi-siècle et une trentaine d’ouvrages, Gaston Bachelard (1884- 1962) n’a cessé d’arpenter les continents, a priori si éloignés, de l’épistémologie et de la poétique.
    32,00
  • france-images-albera-eisenstein-constructivisme-russe
    france-images-albera-eisenstein-constructivisme-russe

    Eisenstein et le constructivisme russe

    En 1929, Eisenstein aurait dû prononcer une conférence lors de la grande exposition de cinéma et photo des avant-gardes internationales, à Stuttgart. Il y développe sa conception de l’art et du cinéma. Cet ouvrage propose une édition critique de ce texte fondamental : dans sa version initiale allemande et dans une traduction française inédite. Les variantes des différentes éditions et les notes additionnelles en russe sont également présentées. Dans sa deuxième partie l’ouvrage donne une définition du constructivisme au-delà du point de vue esthétique, en dessinant précisément le contexte culturel et politique de cette période. Sont enfin analysés les liens qu’Eisenstein a entretenu avec ce mouvement constructiviste – né dans les arts plastiques, étendu au théâtre et à la photographie, et enfin au cinéma.
    26,00